Sur la carte

Ces cartes montrent ce que l'OZG a fait dans le domaine du reboisement depuis 2009. Celles-ci ont été financées en partie par des dons de particuliers et d'entreprises et en partie par des commandes de clients qui financent les forêts. Dans les régions à risque (dégradation des terres et fuite des terres), l'objectif est de créer des impacts positifs en investissant principalement dans le capital sociologique et écologique (Land Degradation Neutrality (programme UN LDN)).

En savoir plus sur la façon dont nous réalisons ces forêts. Aimeriez-vous aider à développer ces zones vertes? Alors cliquez ici!

Senegal

Avec l'expertise que nous avons acquise et développée au Burkina Faso, nous voulons être à nouveau pionniers dans d'autres pays, où la désertification due aux perturbations climatiques se manifeste également. Depuis janvier 2018, les préparatifs ont commencé au Sénégal et, en 2019, les premiers hectares seront aménagés sur les deux sites désignés. Le lien que vous pouvez voir à travers le pays indique ce qu'est le plan pour la Grande Muraille Verte, un projet de l'Union Africaine, soutenu par l'UNCCD.

Burkina Faso

Le Burkina Faso est le premier pays où OZG a été active, et ce depuis septembre 2009 jusqu'en avril 2018. Au cours de cette période, nous avons créé 10 000 hectares de nouvelles forêts, développé et perfectionné le concept des arbres qui comptent. Le projet forestier est maintenant suivi et développé par une organisation locale, selon le même principe et la même méthodologie que ceux développés et introduits par OZG (voir aussi : "A Better World", un livre publié en septembre 2018 par Tudor Rose au nom de l'UNCCD).